logo clinique epaule main paris ouest

SOS MAIN
01 88 61 50 50

L’entorse du ligament scapho-lunaire

Le ligament scapho-lunaire relie solidement entre eux le scaphoïde et le lunatum. Il s’agit d’un ligament primordial qui est aussi le plus souvent lésé au niveau du poignet.

Le ligament est composé de 3 parties : ventrale, proximale et dorsale. La portion dorsale est la plus importante mécaniquement.

chirurgie de la main chirurgiens orthopedistes clinique de l epaule et de la main paris ouest neuilly sur seine 92

Description de l’entorse du ligament scapho-lunaire

On distingue 2 types d’atteinte du ligament scapho-lunaire :

  • Les entorses aigues, faisant suite à un traumatisme du poignet chez les patients de moins de 55 ans.
  • Les atteintes progressives (dégénératives) sans traumatisme initial, chez les patients de plus de 55 ans.

Les symptômes d’entorse scapho-lunaire sont :

  • Des douleurs à la face dorsale du poignet
  • Une limitation douloureuse des mouvements du poignet, surtout en extension.
  • Une sensation de ressaut ou d’instabilité du poignet lors des mouvements d’inclinaison radiale/ulnaire.
  • Une perte de force

En consultation, le chirurgien cherchera à reproduire les douleurs par la palpation du ligament scapho-lunaire et le ressaut par le test de Watson.

Non traitée, une rupture du ligament scapho-lunaire va évoluer vers une migration et une désorganisation des os du carpe. Cette désorganisation va entrainer rapidement une arthrose de poignet handicapante, dont le traitement sera palliatif.

entorse ligament scapho lunaire traitement chirurgiens orthopedistes membre superieur paris neuilly sur seine clinique de l epaule et de la main paris ouest 92

Radiographie d’un poignet normal : Il n’y a pas d’espace entre le scaphoïde et le lunatum

Population touchée par l’entorse du ligament scapho-lunaire

Les entorses du ligament scapho-lunaire sont l’apanage des sujets jeunes (avant 50-55 ans) et font suite à un traumatisme violent du poignet. Le diagnostic st souvent tardif lorsque les radiographies initiales sont normales. 

Les ruptures du ligament scapho-lunaire surviennent aussi de manière chronique et progressive chez les patients de plus de 55-60 ans sans traumatisme initial.

A noter que 50% de la population de plus de 80 ans présente une rupture du ligament scapho-lunaire. L’immense majorité de ces patients ne présentent aucun symptôme de cette rupture.

chirurgien de la main operation main clinique epaule main paris ouest neuilly sur seine 92

Examens complémentaires

Les radiographies : Elles peuvent être parfaitement normales initialement, ou montrer un écart anormal entre le scaphoïde et le lunatum. À un stade plus avancé, le lunatum et le scaphoïde vont tourner l’un par rapport à l’autre. Enfin, lorsque la rupture est ancienne, des lésions d’arthrose seront visibles.

entorse scapho lunaire radiographie symptomes traitement chirurgiens orthopedistes membre superieur paris neuilly sur seine clinique de l epaule et de la main paris ouest 92

Radiographie d’une entorse Scapho-Lunaire (flèche rouge) associée à une fracture de la styloïde radiale (vert)

L’arthro-scanner et l’IRM : Ils permettent une étude détaillée de tous les ligaments du poignet. L’arthro-scanner a l’avantage de mieux évaluer l’état du cartilage et les lésions d’arthrose.

Traitement de l’entorse du ligament scapho-lunaire

Le traitement dépend de l’âge, du contexte et de la gêne ressentie et de la présence éventuelle d’arthrose.

Entorse traumatique récente avant 55 ans

Le traitement est chirurgical en cas d’atteinte du segment dorsal du ligament, et à fortiori en cas de désorganisation des osselets, avant l’apparition d’arthrose.

Une réparation ligamentaire vous sera proposée.

 

Atteinte dégénérative après 55 ans

Lorsque la rupture est ancienne, la réparation n’a plus lieux d’être. Le ligament ne cicatrisera pas, même après chirurgie. Le traitement est donc médical et repose sur le port d’attelle de repos et la réalisation d’infiltrations de corticoïdes. Dans les atteintes anciennes, le traitement rejoint celui de l’arthrose de poignet.

 

Entorse chronique avant 55 ans :

Lorsque l’entorse initiale est passée inaperçue et que le diagnostic est fait tardivement, le traitement dépend de la présence ou non d’arthrose.

  • Sans arthrose : Une réparation par ligamentoplastie (greffe ligamentaire) peut être proposée pour stabiliser le poignet et prévenir l’apparition d’arthrose.
  • Avec arthrose : Le traitement rejoint celui de l’arthrose de poignet et il n’y a plus lieux de tenter une réparation ou une ligamentoplastie.

Opération pour entorse du ligament scapho-lunaire

Suivre le circuit de chirurgie programée

Réparation ligamentaire sous arthroscopie

Cette opération se réalise à l’aide de 4 petites ouvertures de 1-2mm à la face dorsale du poignet. A l’aide d’une caméra et d’instruments dédiés, le ligament est suturé avec du fil, par la technique de « capsulodèse dorsale de C. Mathoulin ».

Lorsque l’instabilité entre le scaphoïde et le lunatum est trop importante, des broches métalliques temporaires peuvent être nécessaire pour 6 semaines.

Lorsqu’elle est réalisée précocement, la réparation ligamentaire permet une guérison complète ou quasiment complète et empêche l’apparition d’arthrose.

 

Ligamentoplastie

Cette opération se réalise « à ciel ouvert », avec une cicatrice. Un tendon accessoire est prélevé ailleurs au niveau du poignet (tendon long palmaire) et fixé dans le scaphoïde et le lunatum à l’aide d’ancres intra osseuses pour recréer un nouveau ligament.

Les ligamentoplasties de poignet permettent souvent un bon contrôle de la douleur, mais elles n’améliorent pas la mobilité et peuvent même la réduire. Leur efficacité sur l’apparition de l’arthrose est très variable.

 

Chirurgie de l’arthrose

Consulter le traitement de l’arthrose du poignet

Suites après une opération pour entorse du ligament scapho-lunaire

L’attelle sera portée 6 semaines après l’opération.

Si des broches ont été nécessaires, elles seront retirées au bloc opératoire en même temps que l’attelle.

La rééducation est indispensable après l’ablation de l’attelle pour récupérer de bonnes mobilités du poignet.

La reprise du sport et du travail manuel peut être longue et prendre 3 à 6 mois après l’opération. La reprise sera plus lente après une ligamentoplastie qu’après une réparation.

Complications après une opération pour entorse du ligament scapho-lunaire

Les principales sont :

  • La raideur : Elle est plus fréquente après une ligamentoplastie. En effet, dans les atteintes anciennes, le poignet est déjà raide au moment de la chirurgie et celle-ci a tendance à enraidir encore un peu le poignet.
  • La douleur et la perte de force : Plus l’atteinte est ancienne, plus le risque de douleurs et perte de force persistants sont élevés. Les entorses opérées rapidement récupèrent normalement parfaitement.
  • L’arthrose : Plus l’atteinte est ancienne, plus le risque de développer une arthrose malgré une chirurgie bien réalisée est important.

Attention, les informations données sur notre site internet ne vous permettent pas de réaliser un auto-diagnostic et ne sauraient se substituer à l’avis d’un médecin spécialisé en consultation. La liste des complications se limite aux plus fréquentes et n’est pas exhaustive. Votre médecin pourra répondre à toutes vos questions en consultation.

Poser une question à un spécialiste

6 Commentaires

  1. HUEBER Nadine

    J’ai eu 1 A.T le 09/10/2023 à la main et poignet droit, je suis droitière. J’ai passé 1 radio le 10/10/23. 1 IRM le 28/12/23 et 1 ARTHROSCANNER le 02/02/24. Je précise que c’est moi qui ait demandé l’IRM et ARTHROSCANNER à mon généraliste car il n’était pas question pour moi de perdre du temps. En effet, j’ai eu 1 A.T du poignet G. en 12/2017 avec rupture Scapho-Lunaire – perforation du Lunatum-kyste arthro-synovial- Remaniement Sclero-geodique etc.. Que je me suis trouvée en errance médicale. Et que 6 mois après en 06/2018 j’ai déclenché 1 capsulite rétractile de l’épaule G. je suis allée voir mon chir Orthopédiste qui m’a envoyé chez 1 chir. de la main. Ce dernier
    m’a annoncé que c’était trop tard pour opérer. Resultats: je porte 1 grosse orthèse depuis 6 ans.
    Aujourd’hui l’Arthroscanner du poignet droit montre:
    – Perforation segment dorsal et intermédiaire du Ligament Scaph-lunaire avec diastasie Scapho-Lunaire.
    – Perforation segment intermédiaire ligament Luno-Triquetral.
    – Perforation centralelatge du TFCC.
    – Rhizarthrose
    -Arthrose STT
    – Arthropathie radiocarpienne et médiocarpienne débutante.
    – l’épaule compense, je ressent des douleurs identiques à la capsulite de mon épaule G.

    Je viens d’obtenir de justesse, 1 rdv avec 1 autre chirurgien pour le 12/02/2024. Je serais à 4 mois après l’accident pfff !
    Tout ce que j’espère, c’est que le chir. va pouvoir faire quelque chose pour moi.
    Car je ne suis pas prête à m’entendre dire la même chose que pour le poignet G. Et je n’accepterai pas de vivre avec les 2 mains dans des orthèses qui prennent la main jusqu’à l’avant bras.

    Réponse
    • Dr François BORREL

      Bonjour,

      Les examens montrent que vous présentez de l’arthrose des 2 poignets. Cela veut dire que les lésions ligamentaires sont anciennes et donc irréparables.
      Le traitement de l’arthrose repose dans un premier temps sur la réalisation d’infiltrations et de rééducation douce.
      Si vous gardez des douleurs quotidiennes, vous obligeant à porter une attelle, malgré des infiltrations, il existe toujours des solutions chirurgicales (notamment la résection de première rangée des os du carpe).
      Je vous invite à consulter notre page sur le sujet :
      https://cliniqueepaulemain.fr/chirurgie-programmee/chirurgie-main-et-poignet/arthrose-slac-snac/

      Notre équipe est disponible pour vous voir en consultation si vous souhaitez un deuxième avis, à la clinique de la main Ambroise Paré, Neuilly-Sur-Seine.

      Cordialement,
      Dr François BORREL

      Réponse
  2. feing-kwong-chan David

    Bonjour Dr,

    J’ai 45 ans et je fais du badminton de compétition par « intermittence » (phase repos quand douleur est trop intense et phase active quand il y a moins de douleurs)
    à l’arthrosanner de 2021 j’ai lésion ligament scapho lunaire ds sa portion moyenne et dorsale avec amincissement cartilagineux. arrachement osseux de la face dorsale du lunatum en regard de l’insertion
    lésion ligament triangulaire avec opacification espace radio ulnaire inférieur
    ligament luno triquétral fin mais non rompu
    présence opacification gaine des tendons extenseurs en faveur d une lésion des ligaments extrinsèques
    pas de lésion osseuse suspecte pas d’effondrement des contours du semi lunaire

    y a eu des améliorations avec port d’attelle et séance de kiné mais toujours limité sportivement parlant, je pense que le symptôme le plus grave esy la lésion ligament scapho lunaire

    quels sont mes options svp ?

    Cordialement

    Je reste disponible pour tout renseignement complémentaire

    Cordialement

    Réponse
    • Dr François BORREL

      Bonjour,

      Au vu des lésions constatées sur l’arthro-scanner de 2021, il est probablement trop tard pour envisager une chirurgie de réparation ligamentaire.
      Les différentes options sont les suivantes :
      – Une infiltration intra articulaire de corticoïdes pour diminuer les douleurs. Ce traitement a l’avantage d’être simple et peu invasif, avec de bonnes chances de faire diminuer vos douleurs.
      – Une ligamentoplastie, qui est une opération ayant pour but de prélever un tendon accessoire pour refaire les ligaments du poignet. Cette opération ne peut être réalisée que si vous n’avez pas d’arthrose. Ce type d’opération peu diminuer les douleurs et prévenir l’arthrose, au risque d’enraidir le poignet.
      – En dernier recours, une chirurgie de l’arthrose de poignet comme la résection de première rangée ou une arthrodèse partielle (je vous invite à lire la page arthrose de poignet).

      Nous sommes disponible pour rediscuter de tout cela avec vous en consultation à la clinique de la main Ambroise Paré à Neuilly Sur Seine.

      Cordialement,
      Dr François BORREL

      Réponse
  3. Nicolas

    Bonjour,

    Dans le cas d’une rupture totale du ligament scapholunaire avec bascule postérieur du lunatum sans anomalie osseus et cartilagineuse à l’arthroscanner, encouragez-vous les patients à faire une reconstruction du ligament? en sachant que cette rupture semble récente, à priori moins d’un an, que je suis jeune. J’ai assez peur à vrai dire, j’essaie de mesurer le bénéfice/risque en le faisant et en le faisant pas, pourriez-vous m’aider à prendre une décision? Merci d’avance pour votre retour.

    Réponse
    • Dr François BORREL

      Bonjour,

      Si vous présentez une rupture complète du ligament scapho-lunaire avec bascule du lunatum et que vous avez moins de 50 ans, une opération est vivement recommandée. En effet, il existe un risque très important de développer une arthrose du poignet d’ici quelques années. L’arthtrose du poignet est le plus souvent douloureuse et handicapante.

      Si vous voulez un deuxième avis, nous pouvons vous recevoir à la clinique de la main Ambroise Paré à Neuilly Sur Seine.

      Cordialement,
      Dr François Borrel

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prendre RDV avec l'un des chirugiens de la Clinique de l'Épaule et de la Main ?

logo clinique epaule main paris ouest