logo clinique epaule main paris ouest

SOS MAIN
01 88 61 50 50

Rupture sous cutanée du long extenseur du pouce

Le tendon long extenseur du pouce permet de nombreux mouvements de toute la colonne du pouce (articulations trapézo-métacarpienne, métacarpo-phalangienne et interphalangienne). Il permet à la fois l’extension, l’adduction et la rétro-pulsion du pouce. Il est le seul tendon permettant l’extension de l’articulation interphalangienne du pouce.

chirurgie de la main chirurgiens orthopedistes clinique de l epaule et de la main paris ouest neuilly sur seine 92

Description de la rupture du long extenseur du pouce

Le tendon long extenseur du pouce passe sous le rétinaculum des extenseurs, où il se réfléchis contre une spicule osseuse (le tubercule de Lister). C’est cette poulie de réflexion osseuse et la grande course du tendon qui lui permettent de réaliser autant de mouvements différents. Cette zone est cependant une zone de fragilité puisque le tendon passe dans un tunnel ostéo-ligamentaire inextensible.

On parle de rupture lorsque celle-ci se fait en l’absence de plaie cutanée (cf plaies de main). Il existe plusieurs causes de ruptures sous cutanées :

  • Traumatique, dans les suites d’une fracture du poignet. Le mécanisme est double : irritation par une saillie osseuse et hyperpression liée à l’hématome sous le rétinaculum des extenseurs.
  • Iatrogène : Lorsqu’une plaque de poignet a été utilisée pour fixer une fracture du radius, le tendon peut frotter contre une vis trop longue. Lorsque des broches sont utilisées, le tendon peut être sectionné lors de leur mise en place ou progressivement par frottement contre une broche.
  • Les maladies rhumatologique (Polyarthrite rhumatoïde) : L’inflammation locale fragilise les tendons et notamment celui du pouce qui peut rompre spontanément.

Les symptômes de rupture sous cutanée du long extenseur du pouce sont :

  • L’impossibilité de relever la dernière phalange du pouce
  • L’impossibilité à décoller le pouce de la table lorsque la main est posée à plat
  • Le tendon n’est plus visible à la face dorsale de la main

A part : Le pouce en maillet ou mallet-thumb (cf mallet finger)

Il s’agit d’une rupture sous cutanée au niveau de l’articulation interphalangienne du pouce.

Son traitement diffère de celui des autres doigts puisque le simple traitement par attelle est inefficace et qu’une opération est nécessaire pour suturer le tendon.

Rupture du tendon long extenseur du pouce : La rupture se situe à la jonction entre le muscle (rétracté au poignet) et le tendon

Population touchée par les ruptures du long extenseur du pouce

Les ruptures traumatiques et iatrogènes du tendon long extenseur du pouce peuvent se voir à tous âges.

Les ruptures dans le cadre de maladies inflammatoires sont liées à la progression de la maladie et se voient plutôt à un âge avancé. Les traitements modernes ont rendu ces atteintes de plus en plus rares.

chirurgien de la main operation main clinique epaule main paris ouest neuilly sur seine 92

Examens complémentaires

L’échographie suffit à confirmer le diagnostic et le siège de la rupture (poignet ou interphalangienne).

L’IRM peut être utile pour mesurer la longueur des moignons tendineux de part et d’autre et apprécier leur qualité.

Traitement des ruptures du long extenseur du pouce

Le traitement reposera presque toujours sur la chirurgie, puisqu’il s’agit du seul traitement permettant de récupérer une fonction normale du pouce.

Les trois interventions possibles sont :

 

Le transfert du tendon extenseur propre de l’index :

Il s’agit de la technique de référence.

Cette opération consiste à prélever un des deux tendons extenseurs de l’index et de le suturer au moignon distal du tendon long extenseur du pouce.

L’avantage de cette technique est sa fiabilité : Une fois le tendon de l’index sectionné au niveau de l’articulation métacarpo-phalangienne, sa longueur, son calibre, son trajet et sa force sont comparables à celle d’un tendon long extenseur du pouce. Une seule suture est nécessaire et le réglage de la tension tendineuse est plus simple que pour une greffe.

Il n’entraine aucune perte de mobilité de l’index, mais peut entrainer une perte de force.

Il s’agit donc de l’intervention permettant le résultat le plus fiable.

Image post opératoire : le tendon extenseur propre de l’index a été sectionné, dérouté, puis suturé au long extenseur du pouce

La suture directe

Il s’agit du traitement le plus simple, mais qui est rarement possible. En effet, le tendon est souvent dilacéré et rétracté sur plusieurs centimètres, ce qui rend la suture directe impossivble en dehors de rares exceptions.

 

La greffe tendineuse

Un tendon accessoire du poignet est prélevé (le tendon long palmaire) et utilisé comme greffon pour palier la rétraction tendineuse. La difficulté de cette intervention est le réglage de la tension tendineuse. Un tendon trop court entrainera une perte de flexion. Un tendon trop long ne sera pas efficace pour récupérer une bonne extension.

Les moignons tendineux doivent par ailleurs être suffisamment longs et de bonne qualité pour permettre une suture de part et d’autre.

Cette opération peut être proposée en cas de maladie inflammatoire sévère avec atteinte des tendons extenseurs de l’index.

Opération pour rupture du long extenseur du pouce

Suivre le circuit de la chirurgie programmée.

Le transfert du tendon extenseur propre de l’index :

Cette opération est réalisée sous anesthésie locale ou loco-régionale. Une première incision est réalisée à la face dorsale du pouce, au niveau du moignon tendineux. Le tendon est libéré des tissus cicatriciels et préparé pour la suture.

Une deuxième incision est réalisée au niveau de l’articulation métacarpo-phalangienne de l’index pour sectionner le tendon extenseur propre de l’index le plus loin possible. Le tendon est libéré de l’extenseur commun de l’index jusqu’au poignet, puis il est faufilé sous les branches nerveuses du dos de la main et récupéré au niveau du pouce. Les deux tendons sont ensuite faufilés l’un dans l’autre et suturés solidement ensembles.

Image post opératoire : Le long extenseur du pouce n’est pas réparable (flèches rouges). Le tendon extenseur propre de l’index (vert) est sectionné, transféré et fixé solidement au tendon extenseur du pouce

Suites après une opération pour rupture du long extenseur du pouce

L’attelle prenant le pouce et le poignet sera portée pendant 3 semaines afin de garantir la cicatrisation du transfert tendineux.

La rééducation débutera après le retrait définitif de l’attelle afin de récupérer une bonne mobilité du pouce. 

La reprise des activités se fera progressivement sur plusieurs mois. La cicatrisation tendineuse sera complète 3 mois après l’opération.

Complications après une opération pour rupture du long extenseur du pouce

Les principales sont :

  • La perte de force de l’index : la force en extension de l’index est d’environ 50 à 70% de la normale en post opératoire. L’immense majorité des patients n’est pas gêné par cette perte de force
  • L’irritation d’un nerf sensitif : Lors de l’intervention, le tendon est faufilé sous les petits nerfs sensitifs cutanés. Il arrive qu’un nerf soit irrité pendant l’opération, ce qui entraine des douleurs à type de brulure ou de décharges électriques. Ces douleurs sont transitoires et peuvent durer quelques semaines à quelques mois.
  • La raideur du pouce : Des adhérences peuvent parfois gêner la mobilité du pouce et entrainer une certaine raideur. Celle-ci est généralement limitée et ne justifie qu’exceptionnellement une ré-opération.

Attention, les informations données sur notre site internet ne vous permettent pas de réaliser un auto-diagnostic et ne sauraient se substituer à l’avis d’un médecin spécialisé en consultation. La liste des complications se limite aux plus fréquentes et n’est pas exhaustive. Votre médecin pourra répondre à toutes vos questions en consultation.

Poser une question à un spécialiste

6 Commentaires

  1. FRANCOIS MORIN

    Bonjour,
    J’ai subit une suture du tendon extenseur du pouce gauche le 11/11/23 suite à une coupure accidentelle (section LEP).
    J’ai une attelle pour immobiliser le pouce.
    Sr votre site, l’attelle doit être portée 3 semaines, le chirurgien qui m’a opéré a demandé une immobilisation de 6 semaines avec bilan clinique à 6 semaines.

    Dois-je attendre les 6 semaines ou faut-il que je fasse le bilan clinique avant ?

    Merci d’avance pour votre réponse

    Réponse
    • Dr François BORREL

      Bonjour,

      Attention ! Il y a 2 situations très différentes :

      Lorsque le tendon n’est pas réparable, on transfert l’extenseur de l’index sur celui du pouce, les tendons sont faufilés l’un dans l’autre et la réparation est très solide. 3 semaines d’attelle sont donc suffisant.

      Dans votre cas, le tendon a pu être suturé. Cela implique souvent une réparation plus fragile qui nécessite un plus long délai de cicatrisation. Il vaut mieux suivre les recommandations de votre chirurgien.

      Cordialement,
      Dr François Borrel

      Réponse
  2. Fabien

    Bonjour suite à une plaie avec une machette j’ai sectionné les tendons et ligaments extenseurs du pouce, un chirurgien a suturé le ou les ligaments et m’as demandé d’immobiliser avec attelle au minimum 3 semaine le temps du prochain rdv de contrôle.
    Après 6 jours de la chirurgie en voulant enfiler mon sweat short le pouce a plier un peu et j’ai eu un joli clac dans la main, je pense avoir rompu le tendon fraîchement suturé. J’ai eu le chirurgien au téléphone qui ne semble pas inquiet et me propose d’attendre le rdv de contrôle dans deux semaines.
    Si le tendon a rompu à nouveau faut il vraiment attendre ? Ou ne serait-ce pas plutôt judicieux de prendre en charge au plus vite ?
    Je viens d’emménager à la campagne et visiblement les temps d’attente pour un rdv échographie serait de 3-4 semaines, les autres hôpitaux sont a plus d’une heure de route et ne peuvent me recevoir car sectorisé .
    Merci par avance pour votre conseil

    Réponse
    • Dr François BORREL

      Bonjour,

      Effectivement, une prise en charge rapide est recommandée si les tendons ont re-rompus.

      Passé un certain délai, les tendons ne sont plus réparables et il peut être nécessaire de réaliser un transfert tendineux.

      Je vous recommande de consulter dans un centre SOS mains assez rapidement. Nous sommes à votre disposition à la clinique de la main Ambroise Paré à Neuilly sur seine.

      Cordialement,
      Dr François Borrel

      Réponse
  3. Fabien

    Merci dr François Borrel pour votre réponse,
    Je suis reparti aux urgences (de l’hôpital ou j’ai reçu les soins et chirurgie)dans l’espoir que l’on réalise une échographie de contrôle pour confirmer ou non la re-rupture mais le docteur qui m’as reçu a contacté le chirurgien qui m’as opéré qui as vite perdu patience dû à mon « forcing » et n’as pas voulu que l’on me réalise cette écho et a dit au docteur qu’il me recevrait comme prévu dans 10-15 jours et que de toute manière si le tendon avait a nouveau rompu il ne pourrait pas me réopérer car 1 les fibres du tendon ont besoin de se consolider avant de pouvoir subir une nouvelle chirurgie et 2 ayant été opéré 8 jours plus tôt le risque d’infection est trop grand.
    Je perds confiance envers cet hôpital pour plusieurs raisons notamment les lacunes de communication, je me déplacerai demain jusqu’à limoges ou il y a un centre SOS mains, s’ils ne pouvaient me prendre en charge j’aimerais revenir vers vous afin de convenir d’un rdv.
    Cordialement,
    Fabien

    Réponse
    • Dr François BORREL

      Bonjour,

      J’espère que la prise en charge au SOS mains de limoge répondra à vos attente !

      Si vous souhaitez un deuxième avis, nous sommes disponible à la clinique de la main Ambroise Paré à Neuilly sur Seine.

      Cordialement,
      Dr François Borrel

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prendre RDV avec l'un des chirugiens de la Clinique de l'Épaule et de la Main ?

logo clinique epaule main paris ouest