logo clinique epaule main paris ouest

SOS MAIN
01 88 61 50 50

La compression du nerf médian au coude (Lacertus Fibrosus)

Le syndrome du Lacertus fibrosus est une compression nerveuse comme le syndrome du canal carpien, mais qui touche le nerf médian au coude.

pseudarthrose definition traitement chirurgiens orthopedistes membre superieur paris neuilly sur seine clinique de l epaule et de la main paris ouest 92

Description de la compression du nerf médian au coude

Au niveau du plis du coude, le nerf médian passe sous une aponévrose (lame fibreuse) inextensible : le Lacertus Fibrosus. Certains patients présentent un épaississement du lacertus fibrosus qui peut entrainer une compression dynamique du nerf médian. Cette compression dynamique est augmentée en flexion de coude car la contraction du biceps tend le Lacertus Fibrosus qui écrase le nerf médian.

Le diagnostic s’appuie sur des symptômes assez frustres :

  • Des douleurs de la face antérieure du coude et de l’avant-bras mal localisées.
  • Une faiblesse musculaire à la flexion du pouce et de l’index, qui pourra être objectivée par le “pinch test“ en consultation.
  • Une difficulté ou une incapacité à faire un cercle parfait avec le pouce et l’index (aspect en bec de canard en cas de paralysie complète).
  • Une mauvaise récupération après une chirurgie du canal carpien

 En consultation, le médecin cherchera à objectiver cette faiblesse musculaire du pouce et de l’index, ou l’impossibilité à faire un cercle avec le pouce et l’index dans les formes sévères. Les symptômes pourront être déclenchés par des tests de pronation ou supination contrariée.

 

Compression du nerf médian sous le Lacertus Fibrosus

On recherchera systématiquement des signes de canal carpien associé.

Contrairement aux autres syndromes de compressions nerveuses, le diagnostic ne sera pas confirmé par un ÉlectroMyoGramme (EMG) car celui-ci revient presque toujours normal et servira surtout à rechercher une compression associée au canal carpien.

Il n’existe pas de mesure préventive ni d’attelle efficace pour prévenir l’aggravation ou faire disparaitre les symptômes. L’opération du nerf médian au coude est réservée aux patients gênés par les douleurs et/ou la perte de force, ou aux patients présentant une compression associée au canal carpien. 

La compression du nerf médian non soignée peut entrainer une perte définitive de force. Passé un certain délai, les lésions peuvent devenir irréversible.

Population touchée par une compression du nerf médian au coude

On retrouve rarement une cause pour expliquer cette compression qui est alors dite idiopathique (absence de cause retrouvée). Elle est cependant fréquemment associée à un syndrome du canal carpien.

Contrairement aux autres compressions nerveuses, aucune posture ou activité favorisante n’a encore été identifiée.

chirurgien du coude operation coude clinique epaule main paris ouest neuilly sur seine 92

Examens complémentaires

L’électromyogramme (EMG) ou électroneuromyogramme (ENMG) :

Il est presque toujours sans particularité et est surtout utile pouce diagnostiquer un canal carpien associé.

Une échographie peut être demandée afin de rechercher une compression dynamique du nerf médian, mais celle-ci sera le plus souvent normale. Elle permettra également de localiser un éventuel kyste compressif ou une compression plus profonde et plus basse du nerf médian (ou nerf inter-osseux antérieur), qui est cependant beaucoup plus rare.

Une radiographie ou un scanner ne seront d’aucune aide au diagnostic.

Traitement de la compression du nerf médian au coude

Lorsque les symptômes sont peu invalidants, une simple surveillance sera réalisée. En effet, comme aucune posture ou activité favorisante n’a été identifiée, il est compliqué d’envisager le port d’attelle (dans quelle position ?) ou l’éviction d’une certaine posture…

Une infiltration de corticoïdes peut parfois être utile dans certaines formes très légères. Celle-ci permettra de confirmer le diagnostic si elle est efficace, mais les récidives sont fréquentes car la compression persiste et les patients consultent souvent trop tardivement pour qu’une infiltration soit proposée.

En cas de perte de force et de douleurs importantes et persistantes, une chirurgie sera envisagée.

La libération chirurgicale du nerf médian au coude ou section du lacertus fibrosus est une opération dite « à ciel ouvert » (avec une cicatrice). Elle peut être réalisée en même temps qu’une opération du canal carpien.

La chirurgie du lacertus fibrosus sous échographie reste une chirurgie expérimentale avec un recul insuffisant sur les bénéfices et les risques de complications.

L’opération de libération ou décompression du nerf médian au coude

Une cicatrice très discrète de 2 à 4cm est réalisée au niveau du plis de flexion du coude.

Le lacertus fibrosus est repéré et sectionné précautionneusement, avec repérage progressif du nerf médian sous le lacertus. En fin d’intervention, le nerf doit être suivi sur toute sa longueur sans compression résiduelle.

Si l’intervention est réalisée sous anesthésie WALANT, la récupération de la force sera immédiate. Si l’intervention a été réalisée sous anesthésie loco-régionale, la récupération pourra être objectivée dès le lendemain.

En cas de compression plus basse au niveau du nerf interosseux antérieur, la cicatrice sera beaucoup plus grande car le nerf devra être libéré sous plusieurs arcades fibreuses profondes au niveau de l’avant-bras.

Image du nerf médian décomprimé après section du lacertus fibrosus

Suites après une opération du nerf médian au coude

La récupération de la force et la disparition des douleurs sont immédiates.

Cependant, une gêne voir des douleurs légères sont généralement présentes pendant quelques semaines au niveau de la cicatrice.

Complications après une opération du nerf médian au coude

La principale est un retard ou une absence de récupération dans les formes anciennes ou évoluées, ou en cas de syndrome du canal carpien associé et non traité.

Attention, les informations données sur notre site internet ne vous permettent pas de réaliser un auto-diagnostic et ne sauraient se substituer à l’avis d’un médecin spécialisé en consultation. La liste des complications se limite aux plus fréquentes et n’est pas exhaustive. Votre médecin pourra répondre à toutes vos questions en consultation.

Poser une question à un spécialiste

8 Commentaires

  1. Pelleschi Robert

    Bonjour, je suis âgé de 82 ans et en bonne forme physique. Mais depuis plusieurs mois, un engourdissement douloureux de ma main droite me réveille chaque nuit et gêne considérablement mon sommeil.,et ce malgré une position de couchage sur côté gauche. J’ai essayé le « secoué et l’étirement de la main » les étirements du poignet et des doigts, les massages aux huiles essentielles, du gel antiinflammatoire, un appareil qui envoie des petits chocs électriques .Ces derniers semblent efficaces mais, temporairement . Les accumulateurs de froid soulagent aussi temporairement. Je suis retraité peintre en bat. mais, je suis gaucher, donc, mon bras et ma main droite ont été plutôt ménagés par rapport. Je pense qu’il est utile de signaler qu’à l’âge de 15 ans j’ai subi une fracture de l’olécrane droit qui avait été traitée chirurgicalement avec pose d’une vis,( enlevée quelques mois après l’intervention) .Depuis, mon bras ne peut pas s’ouvrir à plus de 90% environ. Je n’en ai jamais souffert , jusqu’à la situation actuelle. J’ajoute , pour terminer, que je pratique le vélo et que je dois secouer fréquemment ce bras et la main afin de pouvoir rouler tout un parcourt, ce que je n’avais pas à supporter jusque là. Mon médecin traitant prescrit le gel Flector qui n’apporte aucune amélioration notable. Je ne constate aucune faiblesse musculaire.Seul,le problème nocturne que j’ai décrit me préoccupe au plus haut point . Cordialement

    Réponse
    • dr-francois-borrel-23

      Bonjour,

      Les symptômes que vous décrivez peuvent correspondre à plusieurs pathologies (compression du nerf médian au canal carpien, compression du nerf ulnaire au coude ou autre).

      Nous pouvons préciser les choses par un examen clinique en consultation, puis par la réalisation d’un électromyograme, plus ou moins accompagné d’une échographie.
      Selon les résultats de ces examens, et au vu de la gène importante que vous décrivez, une intervention chirurgicale vous sera probablement proposée.

      Nous sommes à votre disposition pour discuter de tout cela en consultation à votre convenance.

      Cordialement,
      Dr François Borrel

      Réponse
  2. Roustany

    Bonjour, je suis âgé de 36 ans et très sportif, je pratique la musculation depuis maintenant 4 ans, mais il y a 9 mois de ça, je me suis réveillé avec un torti colis, qui paraissait banal sur le coup, mais ensuite plus le temps avançais et moins j’avais de force dans mon bras gauche, donc ont m’a dit que c’était les cervicales, donc opération des cervicales et pose de prothèse C7, sauf qu’au jour d’aujourd’hui les douleurs dans le coup et l’épaule, ainsi que ma force aurait dû revenir surtout les douleurs après 3 mois post opératoire, le soucis c’est qu’aujourd’hui toujours autant de douleurs dans le cou, et toujours cette perte de force dans le bras gauche, à l’époque j’avais déjà des soucis quand je m’entraînais j’avais le coup qui craquait, maintenant je n’ai plus de craquement mais une douleur vive dans le coude rien qu’en le touchant, de plus je ne peux pas m’appuyer sur le coude, et quand je m’entraîne à la salle, j’ai une perte de force significative dans la main… c’est un problème qui dure depuis 9 mois maintenant et personne n’a trouvé ce que j’avais…
    Cordialement.

    Réponse
    • Dr François BORREL

      Bonjour,

      Vos douleurs dans les cervicales ne peuvent pas être expliquées par une compression du nerf médian au coude.
      Cependant, les douleurs du coude et la perte de force sont peut être liées à une telle compression.
      Un nouvel électromyogramme sera probablement nécessaire pour vérifier qu’il n’y a plus de compression au niveau des cervicales.

      Vous pouvez prendre rendez-vous avec nous à la clinique de la main ambroise Paré à Neuilly Sur Seine, afin que nous puissions vous examiner et faire le point sur votre état.

      Cordialement,
      Dr François BORREL

      Réponse
  3. Claire DESPLAT

    Bonjour !
    J’ai été opérée il y a 2 mois d’un lacertus fibrosus et du canal carpien lors de la même intervention.
    Hélas, j’ai présenté un énorme hématome sous la cicatrice du lacertus (7 points de suture tout de même) que ma chirurgienne a refusé de prendre en charge et considéré comme bénin.
    Hors, je souffre toujours énormément plus de 8 semaines après l’intervention, d’adhérences et de paresthésies atroces.
    La cicatrice du canal carpien est également très douloureuse.
    Bref, je ne peux reprendre mes activités sportives comme prévu, et j’en ai pour des mois de rééducation chez le kiné.
    D’après mon généraliste et ma neurologue, cette opération du lacertus fibrosus était pour le moment inutile dans mon cas, car je n’ai que 57 ans et j’avais surtout des fourmillements dans l’avant-bras et pas de perte de force.
    Je voudrais savoir si vous opérez des personnes du carpien et du fibrosus lors de la même opération, car je voudrais savoir si le lacertus était abusif.
    Je me sens diminuée et en fait en moins bon état physique qu’avant l’opération, et les douleurs sont atroces jour et nuit.
    Merci de votre réponse, car il est quasi impossible de trouver des avis sur cette opération.

    Réponse
    • Dr François BORREL

      Bonjour,

      Il arrive effectivement d’opérer en même temps le canal carpien et le lacertus fibrosus. Les raisons qui nous poussent à le faire sont soit : une perte de force du pouce et de l’index, soit des douleurs de l’avant bras (crampes, fourmillements ou décharges électriques) qui surviennent plutôt à l’effort.
      L’âge n’a pas d’incidence sur la compression du nerf médian au lacertus qui peut se voir à 20 ans, comme à 50 ans ou 80 ans.
      J ne vous ai pas examiné, et il est donc difficile de juger sur l’indication d’une chirurgie au Lacertus, mais les douleurs de l’avant bras peuvent être une raison suffisante pour proposer une telle chirurgie.

      Concernant les douleurs, la cicatrice de canal carpien et la paume de la main sont souvent douloureuse pendant 3 mois, et parfois plus. La cicatrice du Lacertus est généralement indolore et la récupération rapide ! Cependant, lorsqu’un hématome survient après l’opération, les douleurs peuvent durer plusieurs mois avant que tout ne rentre dans l’ordre. Il n’y a pas d’indication à évacuer un hématome post opératoire en dehors des infections d’hématome.

      Si les douleurs et paresthésies ne disparaissent pas 3 mois après l’opération, il peut être utile de réaliser une échographie et un nouvel EMG afin de vérifier l’absence de compression résiduelle.

      Si vous souhaitez un deuxième avis, vous pouvez venir nous consulter à la clinique de la main Ambroise Paré à Neuilly Sur Seine.

      Cordialement,
      Dr François BORREL

      Réponse
      • Danin

        Bonjour, j’ai 27 ans, je suis pianiste professionnel et j’ai un problème au poignet depuis quelques années. Cela a commencé par une grosse douleur au poignet, avec gonflement et perte de mobilité, pendant quelques semaines. Ça s’est progressivement amélioré, j’ai maintenant une perte de force, des douleurs au poignet ou sensation de brûlure, raideur et craquements dans les doigts (surtout auriculaire), et parfois douleurs dans l’épaule au niveau du petit pectoral, tout cela pendant ou après l’effort. La batterie d’examens que j’ai passé n’a rien révélé (écho, IRM, EMG), mais je suis positif au scratch collapse test. Pensez-vous que cela puisse correspondre à la pathologie que vous décrivez ?

        Réponse
        • Dr François BORREL

          Bonjour,

          Effectivement, les symptômes que vous décrivez correspondent bien à une compression du nerf médian au coude, sous la Lacertus Fibrosus.

          Nous pouvons vous recevoir en consultation pour en discuter et confirmer le diagnostique. Vous pouvez prendre rendez-vous avec nous à la clinique de la main, Ambroise Paré à Neuilly Sur Seine.

          Cordialement,
          Dr François BORREL

          Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prendre RDV avec l'un des chirugiens de la Clinique de l'Épaule et de la Main ?

logo clinique epaule main paris ouest